Adhésion

Pour une adhésion par courrier

Tous les liens ci-dessous appellent des fichiers pdf qui peuvent être imprimés, complétés et adressés par courrier au bureau du SNPDEN à Paris (23 rue Béranger 75003 Paris).

 

Pour une adhésion en ligne

C'est possible directement sur le site du SNPDEN (http://www.snpden.net/?q=personnel_de_direction_adhesion).

 


 
Le SNPDEN-UNSA : quelques principes qui guident notre action
 
  • Nous considérons le fait syndical comme garant des intérêts individuels et collectifs des personnels.- Les intérêts individuels peuvent être défendus à l'occasion de la poursuite d'un objectif collectif : par exemple l'augmentation du pourcentage de promotions, qui finit par profiter individuellement à chacun.
  • Nous voulons la réussite de tous les élèves grâce à un service public d’éducation de qualité. Pour autant nous estimons que l'École n'a pas un droit de tirage moral et indéfini sur la Nation : c'est un effort qui est fait pour l'École parce que c'est une priorité mais il faut encore qu'elle soit à la hauteur.
  • Nous défendons une autonomie de l’EPLE qui ne soit pas synonyme de concurrence.
  • Nous défendons une conception élevée de l’équipe de direction, avec les moyens de ses responsabilités, une évolution de carrière et des conditions d’exercice du métier attractifs.
  • Nous demandons que notre évaluation donne sa place au mérite personnel et non aux «performances» de l’établissement.
  • Le SNPDEN est un syndicat où la parité, entre hommes et femmes mais aussi entre fonctions, types d'établissements, est systématiquement recherchée, mais où tout ce qui est catégoriel est intégré dans une vision d’ensemble.
  • Le SNPDEN est viscéralement attaché à l'unicité des deux fonctions chef et adjoint et fait un "casus belli" de toute velléité de rupture du corps des personnels de direction :
           - La première raison est d'ordre philosophique : dès sa création le SNPDEN a fait le choix de promouvoir et de défendre une certaine conception du métier qui trouve son incarnation dans une vision partagée, sur un travail en équipe où les prérogatives de chacun sont respectées.
            -La deuxième raison est d'ordre pragmatique : l'adjoint disposerait-il de la sérénité nécessaire pour prendre confiance, pour s'approprier progressivement la culture du métier, pour se mettre en situation d'apprentissage? Le futur chef serait-il sensibilisé à la « substantifique moelle » du métier s'il était tenu à la distance qu'impose la différence de statut?
  • Le SNPDEN combat avec force les thèses fondées sur le racisme et la xénophobie.
  • Nous sommes des plus convaincus de la nécessité de la laïcité de la République, de la mixité et de l’intégration par l’école – le SNPDEN a défendu farouchement la loi sur l'interdiction des signes ostentatoires, tant au nom d'un principe général de laïcité que pour mettre individuellement les collègues concernés à l'abri des turbulences que ces affaires suscitaient.
  • Nous refusons les blocages idéologiques, les clivages, les oppositions de tendances. Nous sommes un syndicat qui défend les intérêts matériels et moraux de ses mandants face au pouvoir que la Nation s'est choisi, à l'issue d'un processus démocratique, dans un État de droit ;
Le SNPDEN n'est pas plus une composante de la majorité présidentielle actuelle qu'il n'était un membre de l'opposition lors du quinquennat précédent. Il n'appartient pas aux syndicats de personnels de décider de la politique de la Nation à la place de ceux qui ont été choisis pour diriger le pays.
Il est enfin un syndicat démocratique où tout syndiqué peut faire prévaloir ses droits. La vie syndicale repose d’ailleurs sur la liberté de réflexion et d’expression de chacun dans le cadre des instances syndicales.